/media/album/media/2021-10-27_07-37-40_PW1002-facing-carre.jpg/media/album/media/2021-10-27_07-37-40_PW1002-Portrait.jpeg/media/album/media/2021-10-27_07-37-40_PW1002-Visualisation.jpg

Formats disponibles (3)

CD
15,00 €
WAV
9,60 €
MP3
4,50 €

Texte

« Music is whatever you want it to be, it’s just sounds that you work out in your head and make them into something » (Macdara Smith) 
Alter noise rock expérimental – proto métal garage – jazz à la fiston – free punk – post rock funambule – free jazzcore – pop hallucinée Zarboth joue comme il joue et voilà suffisamment d’influence.
100 ans après la dissolution du mouvement Dada, la révolte gronde toujours. Avant-garde ? Zarboth se fait fort d’apporter une continuité sonique à cette clameur légitime. Zarboth à Zurich, ou le monstre Bakounine au Cabaret Voltaire. Zarboth est un combo excentrique sorti de la richesse de l’underground parisien. Comme leurs trois précédents opus, Grand Barnum All Bloom défie les lois de la description. A la manière du free jazz, Zarboth déconstruit en toute liberté.
Leur « expérience de l’impossible » passe par toutes les musiques déviantes, les danses concaves et primitives. Ils passent la chansonnette à la rap, cuisinent en direct un yaourt rock d’opposition avec des vrais morceaux de free dedans, balancent, manipulent, recyclent. Électron électro - scandé, boucles entêtantes, polyrythmies savantes, mélodies simples, groove psychédélique, fury de bongos, décharge d’énergie libératrice : un cri primal et primordial. Zarboth questionne, laisse les portes ouvertes, peint le monde au couteau.
Témoin sensible d’une urbanité brutale, Zarboth enfant de la lune (Moon Boy) nous embarque dans un rêve éveillé de surréalité, fantasme d’une autre humanité. Suspendu·e, absorbé·e, hypnotisé·e par le poète voyageur, l’auditeur et l’auditrice ne sont jamais sûr·es de la tournure que vont prendre les événements.
Zarboth est une orfèvrerie rare, antidote contre le formatage, le consensus et les valeurs dominantes. « Nous ne pouvons pas sortir ça, le son de la guitare est saturé ». C’est ce qu’un employé de DOT Record rétorquait à Frank Zappa venant présenter une démo tape de Captain Beefheart.
Avec Grand Barnum All Bloom, le label PeeWee! choisit tout au contraire de réaffirmer son goût pour l’étrange et l’inattendu. Il reprend un compagnonnage amorcé il y a 25 ans avec l’inventif Phil Reptil.
Ce 4ème album explosif du duo Gaillochet-Reptil, qui n’en est pas à son coup d’essai, marque aussi l’arrivée en force du poète chanteur trompettiste Macdara Smith, l’irlandais qu’on attendait. Zarboth a voulu un disque à l’image de ses concerts, qui laissent son public de 7 à 77 ans (sic) ravi, sonné et joyeux. On vient sans savoir et on ressort en sachant encore moins à quoi l’on vient d’assister. Peu importe, l’important c’est d’être présent sur le moment : This Is The Moment. Pour celles et ceux qui aiment : Sleaford Mods, No Means No, The Bad Plus, Fred Frith, Living Colour, Sleepytime Gorilla Museum, Pantera, Talking Heads, Frank Zappa, David Lynch.

Tracks (11)

1
Poly Mono
5:12
2
Stymied
4:48
3
I Wanna Be Naked
4:22
4
Back For The Crown
4:52
5
This Is The Moment
2:02
6
Underground River
5:55
7
Mirror Voices
5:06
8
In The Name Of
2:27
9
Moon Boy
5:33
10
Stainy
4:04
11
What ? Music ? What Music ?
6:45

Artistes (3)

Etienne Gaillochet Batterie, Loops, Voix, Choeur
Phil Reptil Guitare 8 cordes, Design sonore, Voix
Macdara Smith Voix, Trompette

Crédits

All music by Zarboth. Tracks 4,5,8 & 11 were improvised. Vincent Mahey : electronics on Track 9 & 11.

Produced, recorded and mixed by Vincent Mahey for PeeWee! Co-produced by Zarboth
Executive production : Virginie Crouail and François Yvernat

Recorded in studios A and B at Sextan on July 9th, 10th, 21st, 22nd, and September 3rd 2020 with the help of Nicolas Servant and Ambroise Helmlinger
Backing vocals and additional guitars recorded by Arthur Gouret and Phil Reptil
Mixed in studio C at Sextan during fall 2020. Mastering Raphaël Jonin

Graphic design : Anna Guignard et Gaby Mahey. Illustrations Macdara Smith.